Dans la région d'Oulianovsk on construira une ferme d'élevage pour 2000 têtes

Le 16 août le Gouverneur Sergueï Morozov et le directeur général de la compagnie agricole de Bondari John Haskell ont signé un accord d'investissements. En 2018 l'investisseur envisage de procéder à la réalisation du projet.

 « La région d'Oulianovsk est un territoire, où on peut réaliser les projets les plus ambitieux du business. La protection des investissements, la garantie des libertés des entrepreneurs sur le territoire – c’est en tenant compte de ces priorités que nous avons élaboré notre législation d'investissements. Chaque projet est suivi par un fonctionnaire et accompagné jusqu'à la période de retour sur investissement. Nous garantissons aussi une attitude très attentive envers cet objet qui est très important de tous les points de vue », a souligné Sergueï Morozov.

L'investisseur a l'intention de créer une ferme d'élevage de la direction de viande. Le cheptel des bovins de la race kalmouke comptera 2000 génisses.

« C'est une compagnie russe, dont le fondateur est un Américain qui s’est trouvé en Russie par les caprices du sort. Il a reçu des actifs agricoles dans les régions de Penza et de Tambov et il s'est occupé de l'élevage. Nous l'avons invité dans la région d'Oulianovsk et lui avons proposé un terrain pour l’élevage des vaches de viande dans le district Terengoulski. L'investisseur envisage d’investir près de 1,5 milliards de roubles dans l'achat de l’équipement agricole et du cheptel », a dit le chef de la Corporation du développement de la région d'Oulianovsk Sergueï Vassine.

Au dire du directeur général de la compagnie agricole de Bondari John Haskell, la compagnie examinait de différentes variantes des terrains, y compris au Tatarstan et à Saratov. « Mais nous avions besoin d’un territoire d’une superficie totale non moins de cinq mille hectares pour le développement de l'élevage. Dans la région d'Oulianovsk on nous a proposé quelques objets à la fois des dimensions nécessaires. Le nombre de nouveaux postes de travail dépendra du terrain que nous choisirons. Nous planifions de placer non moins de 200 personnes », a commenté John Haskell.

L'investisseur a souligné que ce n’est que la première étape de la réalisation du projet.

25.08.17