Le Gouverneur Sergueï Morozov a présenté l'expérience de la région d'Oulianovsk au IV Forum international "Antikontrafakt-2016"

Le 22 novembre à Erevan le chef de la région a fait un exposé à la séance plénière.

 Sergueï Morozov a pris part au forum comme membre de la délégation russe, qui a été dirigée par le Ministre de l'industrie et du commerce de la Fédération de Russie Denis Mantourov.

Au dire du chef du Ministère de l'industrie et du commerce de la Fédération de Russie, aujourd'hui le volume de la circulation illégale de la production dans le pays hésite de 5 à 30 %. Tout cela cause un préjudice considérable à l'économie de la Russie, ainsi que nuit beaucoup à la vie et la santé de la population du pays. « Dans les conditions d'un espace économique unifié et des frontières transparentes, le problème de contrefaçon peut devenir encore plus grave. Pour ne pas l'admettre, tous les participants de l'Union économique eurasienne doivent devenir garants de protection du marché commun. Il est nécessaire de bâtir un système unique de résistance qui fonctionne comme un mécanisme précis pour chacun des maillons de la chaîne de la circulation illégale de marchandises dans tout l'espace de l'Union économique eurasienne », a souligné Denis Mantourov.

Le Gouverneur a mentionné dans son discours que pour la résistance la plus efficace à la diffusion de produits de contrefaçon il est nécessaire d'unir les possibilités des régions, du business, des États nationaux dans le cadre de l'Union économique eurasienne.

« Nous devons former un système interdépartemental unifié d'analyse d'information, dans lequel il faut insérer l'information sur les cas fixés de déplacement de la production contrefaite à travers la frontière douanière et de révélation du circuit d'une telle production sur le marché intérieur de différents États », a souligné Sergueï Morozov.

D'après lui, dans la région on a réglé une coopération des autorités régionaux, des services de détection et de répression et du business pour la lutte contre  la production contrefaite. « Plus de 50 % du produit régional global de la région d'Oulianovsk sont donnés par le secteur industriel - c'est la construction aéronautique, l'automobile, l'industrie de la machine - outil et tout ce qui est lié avec les technologies informatiques et nucléaires. Et pour tout cela nous garantissons une qualité, une sécurité et une protection contre les concurrents malhonnêtes et illégaux, contre les falsificateurs. Pendant les années 2015-2016, à la suite d'un travail constructif fondé sur la meilleure expérience de différents États, nous avons retiré de la circulation plus de 23 mille produits, 35 mille composants utilisant des marques  d'AutoVAZ , d'UAZ , de DAAZ, c'est-à-dire tout ce qui est lié à la sécurité du transport. Seulement pendant le premier semestre de l'année en cours nous avons intenté 43 procès criminels dans la sphère de la circulation de la production illégale et 337 affaires sur les délits administratifs », a souligné le chef de la région.

En outre, dans la région d'Oulianovsk on a organisé un grand travail pour l'inadmission de l'entrée de la production contrefaite sur le marché pharmaceutique et aux institutions médicales de la région. D'après l'information des spécialistes de profil, depuis 2008 on a introduit dans la région un système d'approvisionnement en médicaments avec l'application de services de dépôt. Toutes les préparations, qui entrent dans le réseau médical, sont soumises à un contrôle obligatoire de conformité de la qualité effectué par des spécialistes de la société par actions Oulianovsk-Farmatsia. Une des tâches clés est de rendre impossible l'entrée de médicaments falcifiés aux hôpitaux. Aujourd'hui les spécialistes de la société par actions Oulianovsk-Farmatsia ont élaboré un programme de recherche d'information "Vice de fabrication". Il permet de révéler à temps les médicaments et les articles médicaux falcifiés et de mauvaise qualité à l'étape de contrôle de réception.

Au dire du directeur général de la société par actions Oulianovsk-Farmatsia Olga Kuznetsova, seulement pendant 10 mois de l'année 2016 on a retiré de la circulation et n'a pas admis à la réalisation et à l'application médicale 863 séries de préparations médicinales de mauvaise qualité, 69 séries d'articles médicaux et 49 séries d'autres produits pharmaceutiques.

02.12.16