La nouvelle usine dans le district de Tcherdakly produira cinq mille kilogrammes de produits carnés semi-finis par équipe

Le lancement de l’entreprise dans le cadre du projet d’investissement prévoyant la fabrication de produits semi-finis et la construction d’un point d’abattage de bovins a été présenté au Gouverneur Sergueï Morozov le 3 octobre.

 

 

La capacité prévue du combinat de viande est de 100 têtes de bovins par jour, il comprendra un atelier de production qui fournira des produits d’alimentation dans des organisations sociales.

« Un nouveau combinat de viande unique fabricant des produits semi-finis pour l’alimentation sociale d’une capacité de cinq mille kg par équipe a été ouvert à Mirny. Nos enfants doivent manger le plus de produits sûrs et de bonne qualité possible. La création d’entreprises pareilles de haute technologie dans nos municipalités est encore un pas pour l’observation du plus haut standard régional de l’alimentation scolaire. Plus de 100 emplois seront créés au combinat. Aujourd’hui j’ai pris connaissance des plaintes au sujet des repas scolaires déposées dans des réseaux sociaux. Je remercie les parents d’élèves pour leurs opinions. Chaque plainte sera examinée », a dit le chef de la région.

Au cours des dernières années, l’industrie alimentaire de la région est une des plus prometteuses. A la suite de huit mois de 2020 l’indice sommaire de la production a fait 103,8 %. Quant aux certains types de produits, en janvier – août 2020 les volumes de la transformation et de conservation de viande et de produits carnés ont été de 185,5 %, y compris les produits semi-finis – 191,3 %.

Dans le cadre de la mise en oeuvre du projet d’investissement, il est prévu de créer 105 emplois. L’entreprise emploie actuellement 50 personnes.

« Le projet donné sera un stimulant du développement de l’élevage de viande, qui avec l’élevage laitier est un des domaines prioritaires de l’activité du Ministère de l’Agriculture de la région d’Oulianovsk. Pour assuer l’approvisionnement de l’usine en matières premières à 100 %, il faut tripler le nombre de bovins. C’est pourquoi dès 2021, un programme à part « Ferme intelligente » sera lancé, il sera subventionné par l’état. Grâce à tels projet on va résoudre les problèmes de sécurité et de qualité de l’alimentation sociale. Tous les produits devons correspondre aux plus hauts standards », a indiqué le vice-président du Gouvernement, ministre de l’Agriculture et du Développement rural Mikhaïl Semenkine.

« Au moment donné, les travaux de mise au point sont déjà achevés, l’entreprise fonctionne à 10% de la capacité maximale. Les technologies de production sont testées. Il est prévu d’acheter avant la fin de l’année une chaîne automatisée complète pour la fabrication de produits semi-finis qui permettra de satisfaire aux besoins des écoles et des hôpitaux », a conclu le directeur général de la SARL A-GROUP Edgar Krasauscas..

 

21.10.20