La région d'Oulianovsk envisage de coopérer avec le Japon dans la sphère de la réhabilitation de patients avec l'application de l'équipement de haute technologie

Le 28 mai le centre périnatal Mama est devenu la plate-forme de discussion de la perspective de la réalisation de projets communs dirigés à l'augmentation de l'étendue de la vie de la population, à l'adaptation de méthodes japonaises de rétablissement de patients.

 

Les représentants de la délégation du Japon, des experts fédéraux et les médecins principaux de la région ont pris part à l’action.

Au cours de la rencontre le chef du groupe de projets de l'Agence des sciences et des technologies ( Japon ) Esiuki Sankai a présenté l'appareil robotisé du costume à destination médicale Hybrid Assistive Limb, ce que l’on appelle exosquelette. Il comprend huit moteurs – aux genoux, à la taille, aux coudes et aux épaules et seize détecteurs sensoriels. Le domaine d'utilisation de l'appareil donné est assez large : la réhabilitation après les AVC, les pathologies du système nerveux central et de l'appareil locomoteur.

« Je suis venu pour la première fois dans la région d'Oulianovsk, j’ai beaucoup aimé la ville et le centre périnatal. C’est bien que dans la région on accorde une telle grande attention aux enfants, cela signifie que la Russie pense à l’avenir. Je suis content de présenter aux collègues notre costume robotisé, qui aide les gens handicapé dans la réhabilitation. Les gens âgés ont souvent des problèmes, mais il y a aussi de petits enfants qui naissent avec des maladies qui exigent un soin. Pour résoudre ce problème, nous avons élaboré un système de gestion, capable de joindre directement le cerveau de la personne à son corps. Les mouvements sont effectués grâce au travail bien agencé du schéma électronique spécial qui fait partie de la structure du costume. Les intentions de l’homme sont transformées en impulsions, qui font la transmission d’ordres dans le mécanisme du costume, puis les détecteurs sensoriels les saisissent et aident la personne à faire des mouvements coordonnés. On peut utiliser ces technologies dans des institutions médicales, ainsi que dans la vie quotidienne et dans des lieux publics. Plus de 700 mécanismes de l'appareil sont synchronisés par un ordinateur et le médecin peut choisir une méthode individuelle du traitement », a raconté Esiuki Sankai.

Au dire du Ministre de la santé publique, de la famille et de la prospérité sociale Rachid Abdoullov, c’est déjà le deuxième forum international « Printemps japonais sur la Volga » dans la région d'Oulianovsk, auquel participent les représentants du business et de la science. « Nous sommes contents de la coopération avec nos collègues japonais. Ils ont présenté aujourd'hui un équipement moderne pour la réhabilitation d’adultes et d’enfants. Pour le moment le costume n’est vendu qu’au Japon, mais dans peu de temps on planifie de l'accorder à bail. Nous sommes extrêmement intéressés par l'application des technologies données et nous négocions déjà la possibilité de l'utilisation de tels appareils par les patients de la région d'Oulianovsk. À notre tour, nous accorderons toute l'assistance nécessaire pour passer la procédure de certification de l'équipement avec son application ultérieure », a dit le chef du département.

Les représentants de la communauté médicale de la région d'Oulianovsk ont aussi mentionné une haute importance de l'application de telles méthodes dans le traitement et la réhabilitation des patients.

« C’est bien que notre région coopère avec le Japon dans le domaine de la protection de la santé, de l'augmentation de l'étendue de la vie et de la réhabilitation de la population. C'est un des pays avec la plus haute étendue de la vie. Il est surtout important que l'on nous a présenté un robot, qui est capable d'améliorer la qualité de vie et les fonctions des membres en cas de diverses maladies, avant tout, du système nerveux, parce que, par exemple, les attaques vasculaires cérébrales sont une des raisons principales de la mortalité et de l'invalidité de la population. En outre, le pourcentage de l’invalidité est aussi haut en cas des traumas de la colonne vertébrale. L’appareil donné est capable de saisir les mouvements musculaires minimaux dans les membres paralysés, ce qui permet à la personne de marcher indépendamment, et alors de se rétablir peu à peu. Dans ce cas le patient peut revenir à la vie ordinaire. En cas de l'application de telles technologies, l'efficacité de la réhabilitation augmente à plusieurs fois », a dit le directeur du centre multifonction de recherches de la réhabilitation des patients de l’Université d'État d'Oulianovsk à la base du Service médical central Julia Pavlova.

 

13.06.18