La région d'Oulianovsk est la première région du District fédéral de la Volga qui a commencé à participer au programme de la jeunesse « Phares de l'amitié »

Le 8 février, sur la plate-forme « Estafette des connaissances et de l'expérience » du forum NOUVELLE COOPÉRATION, on a donné le départ au projet « Phares de l'amitié. La Russie rapproche ». Au cours de l'action, le Gouverneur de la région d'Oulianovsk Sergueï Morozov et le président de l’Union centrale des sociétés de consommateurs de la Fédération de Russie Dmitri Zoubov ont allumé « le Phare de l'amitié » symbolique.

 

«Dans la région d'Oulianovsk 120 peuples vivent en bonne intelligence pendant plusieurs décennies, et notre région multinationale était toujours célèbre par la bienveillance. Nous nous joignons avec plaisir au projet culturel et historique remarquable, dirigé au développement et au resserrement des liens interethniques, et nous sommes prêts à lui accorder tout le soutien nécessaire », a dit le Gouverneur Sergueï Morozov.

Le projet « Phares de l'amitié. La Russie rapproche » est conçu par les organisateurs comme la suite du programme « Phares de l'amitié. Les Tours du Caucase », réalisé en 2016. Il a été présenté au Président de la Russie Vladimir Poutine le 20 juillet de l'année passée à Ioshkar Ola à la séance du Conseil pour les relations interethniques et a reçu un soutien du Fonds des bourses présidentielles.

Le projet « Phares de l'amitié. La Russie rapproche » comprend les étapes « Les Tour du Caucase » et « La Volga - fleuve de la coopération ».

« Puisque nous savions qu'à Oulianovsk on allait organiser le forum de toute la Russie NOUVELLE COOPÉRATION, nous avons compris tout de suite que c’est une région stratégiquement importante pour nous, et nous voudrions commencer le mouvement des « Phares de l'amitié » sur la Volga notamment dans cette région », a dit le chef du projet, vice-président de l'Association des établissements d’enseignement de la coopération de consommation de la Fédération de Russie de l’Union centrale des sociétés de consommateurs Rouslan Goussarov.

Selon l'idée des organisateurs, l'étape « La Volga - fleuve de la coopération » aura lieu les 11-18 août. Elle sera organisée sur le territoire des régions d'Oulianovsk, de Samara, de Volgograd, d'Astrakhan, ainsi que du Tatarstan, de la Tchouvachie et de la Kalmoukie. On planifie de prendre 40 volontaires du District fédéral de la Volga pour la participation au projet, y compris près de 5-10 personnes de la région d'Oulianovsk. Les engagés volontaires s’occuperont de l'aménagement des objets culturels et historiques.

« Oulianovsk aura une région-jumelle. Les enfants du Caucase viendront ici, on voudrait leur montrer la Russie, les particularités des régions, non seulement de Moscou. Nous avons une devise – aider, découvrir, raconter, être amis. Aider - à travailler ici, découvrir la région, en parler dans des réseaux sociaux pour devenir amis », a dit le directeur du projet « Phares de l'amitié. La Russie rapproche » Pavel Pavlovski.

Au dire du Ministre du développement de la jeunesse Oksana Solntseva, la région a déjà une expérience de participation à des mouvements pareils. En particulier, on est en train de réaliser le projet « Commence par toi-même ».

« Nous trouvions des bâtiments historiques précieux sur le territoire de la région d'Oulianovsk et y dirigions des expéditions. Par exemple, les designers, les écologistes ont visité la maison des Polivanov pour apprendre son histoire et faire des propositions pour la restauration et le maintien de l'objet en bon état », a dit Oksana Solntseva.

Pour mémoire

Aux fins du développement de la coopération interethnique, de la popularisation du tourisme intérieur en 2016 on a lancé le projet « Phares de l'amitié : les Tours du Caucase ».

Pendant les vacances d'été 40 étudiants des écoles supérieures de Moscou sont partis pour le Caucase pour participer avec leurs contemporains des régions locales ( 80 personnes en tout ) à samedi de travail volontaire de quinze jours pour la préservation et la restitution des monuments caucasiens de l'histoire et de la culture : des tours et des forteresses célèbres de signal, de combat et d’habitation. Les volontaires non seulement travaillaient, communiquaient, découvraient la culture, mais aussi tenaient des journaux, prenaient des notes ( c'est une des conditions principales du projet ).

Pour recevoir plus d'information sur le projet et lire les journaux des participants suivez le site  http://2016.nashibashni.ru/

19.02.18